Cosmographia Petri Apiani

Trésor du mois

Cosmographia Petri Apiani, 1550

[La Cosmographie de Pierre Apian]

 

L’Astronomie « pour les Nuls »

 

Pierre Apian ou Petrus Apianus de son nom latinisé, est né en 1495 à Leisnig en Saxe. S’il fut reconnu comme l'un des plus brillants mathématiciens de son temps, son œuvre couvre de nombreux autres domaines : cosmographie, astronomie, géographie, constructions d'instruments et même astrologie.

En 1524, Pierre Apian rédige Cosmographicus Liber, un traité de cosmographie, de géographie et de chorographie (topologie). Après avoir défini ces trois matières, l'auteur présente l'astronomie géocentrique des Anciens et particulièrement de Claude Ptolémée.

L’ouvrage est particulièrement didactique. Pierre Apian y expose de nombreuses méthodes nouvelles : pour déterminer les longitudes à partir de la position de la Lune et des étoiles fixes, pour effectuer des mesures de positions d'astres (à l’aide d’un bâton de Jacob dont il détaille la fabrication), pour calculer selon plusieurs méthodes la distance de lieux à partir de leurs coordonnées géographiques, des descriptions des quatre parties du monde et bien d'autres choses encore...

L'ensemble est abondamment illustré de gravures sur bois et accompagné de nombreuses tables numériques. On y trouve enfin un calendrier zodiacal et quatre volvelles.

Ces volvelles sont composées de plusieurs éléments de papier, certains étant mobiles autour d'un axe. Ce sont de véritables outils pédagogiques, permettant au lecteur de comprendre le mouvement des astres.

La dernière volvelle présentée ci-après est une sorte de cadran solaire universel. Elle permet de calculer :

  • la mesure de l'heure solaire vraie
  • la détermination de la latitude d'un lieu
  • le calcul des levers et des couchers de Soleil
  • le calcul de la durée des crépuscules et des aurores
Cosmographia

 

La Cosmographie de Pierre Apian connut un vrai succès populaire au cours du XVIe siècle, notamment grâce à la contribution de son élève et mathématicien Gemma Frisius qui y apporte compléments et corrections. Ouvrage de vulgarisation scientifique rédigé en latin, il fut abondamment réédité de 1524 à 1609 (plus de quarante éditions) et traduit en de nombreuses langues vernaculaires dont le français en 1544 et 1581.

 

Référence : Cosmographia Petri Apiani : Per Gemmam Frisium apud Louanienses medicum & mathematicum insignem, iam demum ab omnibus vindicata mendis, ac nonnullis quoque locis aucta. Additis eiusdem argumenti libellis ipsius Gemmae Frisii,, ]  Gregorio Bontion (Anvers), 1550.

Cote : Res.P.Lim V.112

 

Pour aller plus loin :